KTM

Ermax propose des bulles adaptables pour votre moto KTM : 1190 Adventure 2013/2015, Duke 125 2011/2014, Super Duke 990 2006/2008 et Super Duke 1290 2014.

Améliorez votre protection et votre confort avec les saute-vent Ermax pour KTM !

Speedmax distribue également un garde-boue arrière pour 125/200/390 Duke 2011/2014, et un prolongateur de garde-boue avant pour Super Duke 990 2007/2008.

KTM

Les roadsters KTM


Le constructeur autrichien est réputé pour fabriquer des motos « chirurgicales ». C’est peut-être pour ça que la toute nouvelle KTM 790 Duke est surnommée « le scalpel ». Avec un design presque inchangé par rapport à celui du prototype présenté en 2016, comprenant des flancs crochus, un phare « insecte » caractéristique et un silencieux taillé en biseau parfaitement intégré, cette petite sœur de la 1290 flatte l’œil.
Néanmoins, la reine incontestée de la gamme roadsters de chez les autrichiens reste la KTM SuperDuke 1290. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’autrichien n’a pas lésiné sur les moyens pour cette 1290 : une patate qui déborde, un couple de folie et un poids contenu (189 kilos à sec) : voilà en résumé ce qui rend cet engin si exceptionnel. C’est une moto qui suinte véritablement l’agressivité par tous les pores. Il suffit d’à peine 7,2 secondes pour faire le 0 à 200 km/h : c’est exactement le même chrono qu’un Bugatti Veyron (qui possède elle un moteur de 1000 chevaux, contre « seulement » 173 pour la KTM). Pour personnaliser votre roadster KTM, nous vous proposons une gamme complète de saute-vent et saute-vent Sport Ermax, disponibles en plusieurs coloris au choix. Ils amélioreront votre confort ainsi que votre protection, et vous seront livrés avec un kit de fixation et une notice de montage. Si jamais votre moto ne figure pas dans la liste, n’hésitez pas à consulter notre liste de pièces et accessoires universels Ermax compatibles avec tous les modèles de toutes les marques de motos.

Les Maxi-Trails


Le marché des gros trails est un segment en forte croissance depuis quelques années. KTM compte bien prendre sa part du gâteau avec la KTM 1290 SuperAdventure S, dotée pour l’occasion d’un gros moteur LC8 de 160 chevaux et 140 Nm de couple, ainsi que d’une assistance électronique généreuse et sophistiquée : tableau de bord à écran TFT, commandes rétro-éclairées, 4 modes de conduites…il y a de quoi se faire plaisir. Les nouvelles optiques de phares à LED et son design anguleux permettent à l’engin de ne jamais passer inaperçu. Comme sur toutes les KTM, le look est racing, sportif, original et ne laisse jamais indifférent. On adore ou on déteste. Autre modèle de la gamme, la KTM 1050 Adventure, un peu moins puissante mais plus polyvalente que sa grande sœur, brille par son look agressif et son équipement : ABS, antipatinage, embrayage à glissement limité, modes moteurs… Dotée du twin LC8, elle est dynamique et à l’aise dans le trafic urbain. Avec tout ça, on peut dire que les concurrents ont du souci à se faire sur le segment archi-concurrentiel et très prisé des maxi-trails GT.
Si vous avez la chance de posséder un trail de chez KTM, vous serez surement amenés à faire du hors-piste. C’est pourquoi nous vous proposons des bulles haute protection Ermax qui améliorent le confort et la protection du pilote. Si vous ne voyez pas le nom de votre moto dans la liste, vous pouvez aller visiter notre page spéciale de pièces et accessoires universels Ermax compatibles avec toutes les marques et tous les modèles.

Les 125cc KTM


En 2011, l’autrichien est venu littéralement dynamiter le segment des petites cylindrées avec la Duke 125. Reprenant tout d’une grande (agressivité, look, sensations) sauf le prix, elle s’est vite hissée en haut du classement des 125 les plus vendues. Idéale pour débuter ou même pour ceux qui ne souhaitent pas investir dans une plus grosse moto, la Duke 125 est une très belle porte d’entrée dans le monde des motards. Si vous voulez quelque chose d’encore plus extrême, KTM a pensé à vous avec la RC 125.

Un peu d'histoire...


C’est en 1934 à Mattighoffen, près de Salzburg que débute l’histoire de KTM. Hans Trunkenpolz, mécanicien et serrurier, ouvre un atelier et deviendra en 20 ans l’un des plus importants en termes de réparation de voitures et motos en Autriche.
En 1953, un certain Ernst Kronreif rejoint l’entreprise et la société commence alors à fabriquer une moto avec un moteur de 100cc. C’est alors que la firme pris l’appellation de KTM (Kronreif, Trukenpolz, Motorfahrzeugbaugesellschaft). Parallèlement, KTM se lance avec succès dans la compétition moto. Depuis cette époque, la marque orange enchaîne les innovations et devient précurseur sur de nombreux domaines : par exemple, c’est le premier constructeur à avoir proposé des moteurs 4 temps dans les courses d’enduro. Rencontrant un fort succès, KTM développera son propre moteur 4 temps et le commercialisera en 1987, ce qui permis au constructeur autrichien de s’imposer et de se forger une solide réputation dans le domaine du cross et des courses tout-terrain. Depuis, KTM continue de jouir d’une excellente image auprès des motards, aussi bien en terme de technique pur qu’en terme de sex-appeal. En 2006, KTM s’essaie même à la fabrication de voitures de course avec la KTM X-Bow, propulsée par un moteur Audi.